APPELEZ-NOUS : +225 05 85 25 31 21
Open/Close Menu Bâtiments, Travaux Publics, Immobilier, Engins lourds, Informatique, Multimédia
AVEZ-VOUS UN PROJET?
OBTENEZ UN DEVIS GRATUIT »
APPELEZ-NOUS MAINTENANT:
+225 05 85 25 31 21
Réussir une visite de maison
A un moment ou un autre de notre vie, la plupart d’entre nous passent par l’étape de visite de maison. C’est une phase clé dans un processus d’achat ou de location de bien immobilier. Si elle permet à l’acquéreur ou au locataire de s’imprégner des lieux, c’est surtout l’occasion à ne pas manquer pour vérifier l’état du bien et savoir s’il correspond réellement à vos critères. Malheureusement, beaucoup ignorent l’importance de cet acte et le banalisent trop souvent. Étant donné qu’une visite immobilière dure généralement peu de temps, il est nécessaire de la préparer de façon efficiente pour ne pas «se planter». Comment réussir une visite de maison ? Quels sont les points à vérifier ? Et quelles sont les questions à poser à votre interlocuteur ? Si vous n’êtes pas en mesure de vous faire accompagner par un professionnel, voici quelques conseils pratiques pour s’en sortir.

Prélude à la visite de maison

Si vous avez au programme de visiter un bien immobilier, c’est que vous avez pris soin de vérifier en amont qu’il répond à vos besoins. Cela ne serait pas productif d’effectuer une visite sans d’abord connaître le prix demandé par le vendeur. Aussi, pour autant que le permette l’annonce immobilière, les dimensions et le nombre de pièces de la propriété, la présence d’un garage, d’une terrasse, d’une cour, d’un jardin ou de tout autre dispositif souhaité sont des informations à glaner avant de projeter une visite. En somme, faites d’abord en sorte que le bien à visiter soit conforme sur le papier à vos critères prioritaires. Cela ne servirait à rien d’effectuer aveuglément des visites en espérant que la providence vous conduise à la perle rare.


Une fois que vous avez pris ces dispositions, vous pouvez envisager d’effectuer sereinement la visite de maison en vous aidant des conseils qui suivent.

Les conseils pour une visite immobilière réussie

1. Préparez la visite de maison

L’improvisation fera de vous un grand perdant dans un processus d’achat ou de location immobilière. L’objectif du vendeur étant évidemment de vendre, il mettra tout en œuvre pour être convaincant. A vous de vous organiser pour jouer le premier rôle tout au long de la démarche. Préparez donc fiche de visite, check-list, questionnaire, stylo, appareil photo, mètre et lampe de poche avant de vous rendre sur les lieux. Par ailleurs, renseignez-vous sur les prix immobiliers qui se pratiquent dans le secteur du bien ciblé. Cela vous permet de mieux juger la valeur de ce dernier et de mieux préparer la phase de négociation.

2. Optez pour une première visite de maison en journée et aux heures de pointe

Il est préférable que la première visite se déroule en cours de journée. Ainsi, vous serez à même de mieux jauger l’exposition du logement à la lumière. Et vous ne louperez pas certains détails lors de l’inspection. Dans le même temps, le trafic routier en une heure de pointe permettra d’évaluer l’état de la circulation. Et vous en profiterez pour prendre la mesure du bruit lié à la circulation. Attention! Ces points apparaissent comme des détails mais peuvent très vite devenir rédhibitoires. Et le moindre détail omis peut vous revenir très cher en réparation après achat du bien.

3. Prenez de l’avance sur l’heure du rendez-vous

Ce faisant, vous profiterez du temps pour vous assurer que le bien est desservi en commerces, écoles, hôpitaux et autres services de première nécessité. Faites aussi une petite enquête de voisinage et un tour du secteur pour examiner l’environnement dans lequel se trouve la maison. L’ambiance qui prévaut dans le quartier influencera certainement votre épanouissement. Et la présence de nuisances sonores et de sources de pollution atmosphérique, ainsi que le sentiment d’insécurité des voisins seront des freins à votre bien-être. Récoltez donc vous même ces informations que vous confronterez plus tard à celles que vous donnera le vendeur lors de la visite. Par ailleurs, si le bien concerné est un appartement, utilisez ce temps pour inspecter les parties communes du bâtiment.

4. Votre première impression… Oui ! Mais restez objectif

Il est très facile de passer à côté de l’essentiel en cédant à ses émotions lors d’une visite de logement. Certes, votre première impression, quelle qu’elle soit, compte énormément. Vous ne pouvez que vous sentir bien dans un logement qui vous agrée. Et une habitation qui ne vous fait pas du charme risque de vous être inhospitalière. Toutefois, une belle construction peut cacher un «simple» problème d’humidité préjudiciable à sa solidité. A l’inverse, quelques coups de peinture peuvent redonner de la finesse à un bâtiment décati. Alors, ouvrez les yeux, restez serein, poursuivez votre investigation jusqu’au bout. Ne décidez de rien sur un coup de tête.

5. Soyez aimable

N’oubliez pas que vous êtes en train de négocier une affaire ! Vous devez être certes exigeant, mais vous gagnerez beaucoup à être poli et courtois. Même si votre interlocuteur est un assistant, montrez de l’intérêt à sa personne et respectez sa fonction. Le lien que vous aurez ainsi créé jouera en votre faveur lorsqu’il s’agira de négocier. Et puis, n’oubliez pas qu’il peut y avoir de la concurrence sur le même dossier. Votre bon caractère pourrait faire pencher la balance en votre faveur.

6. Servez-vous d’une check-list pour l’inspection

Checklist pour visite de maison
Voici quelques points de vérification à faire pour réussir une visite de maison ou d’appartement:
  • Murs intérieurs et extérieurs, plafond: toucher les murs, rechercher l’absence de fissures, de tâches d’humidité ou de traces de moisissure, surtout dans les recoins.
  • Fenêtres, volets et portes: vérifier leur état, voir s’ils sont solides, s’ils s’ouvrent et ferment correctement.
  • Sols et planchers: vérifier que les planchers sont plats et réguliers et que les revêtements sont en bon état et adaptés à chaque pièce. Soulever éventuellement les moquettes pour voir si elles ne cachent pas des défauts de la dalle ou du plancher.
  • Salles de bain et cuisine: contrôler la présence de fenêtres ou de système de ventilation, tester la robinetterie et les chasses d’eau. Dans les salles de bain en particulier, traquer les dégâts liés à l’humidité. Jeter aussi un coup d’œil sous les éviers et lavabos.
  • Installation électrique: les composants (tableau, boîtier, boîte à fusibles, fils et autres) sont-ils en bon état? Y a-t-il une prise de terre? Des disjoncteurs différentiels? Contrôler l’état et la présence aux bons endroits de prises électriques et d’interrupteurs à tous les niveaux de chaque pièce.
  • Plomberie: vérifier l’état des conduites et des installations, ainsi que la distribution et le débit d’eau. Traquer d’éventuelles fuites d’eau.
  • Les escaliers: s’assurer de leur sécurité et de leur qualité si le logement en dispose.
  • Isolation: vérifier si le bruit des voisins ou les bruits extérieurs parviennent dans le local lorsque tout est fermé. Apprécier également la température à l’intérieur du bâtiment par rapport à celle extérieure.
  • Vis-à-vis: vérifier la vue qu’on a en ouvrant les fenêtres et regarder si l’intimité d’un occupant de la maison est préservée d’une pièce à une autre par rapport à une personne située à l’extérieur.
Pendant que vous vérifiez ces éléments, demandez au vendeur s’il est permis de prendre des photos. Si c’est le cas, ne vous en privez pas. Cela sera bien utile pour une analyse post-visite.

7. Posez des questions pertinentes pendant la visite de maison

Le négociateur, qu’il s’agisse d’un agent immobilier ou du propriétaire des lieux se doit de répondre à vos interrogations. Préparez donc des questions utiles comme:

  • Quand est-ce que la construction a été faite?
  • A quand remonte les derniers travaux ? En quoi ont-ils consisté ?
  • Le propriétaire a-t-il prévu des travaux avant de rendre disponible la propriété?
  • Existe t-il des problèmes de fissure, de moisissure ou d’humidité?
  • A t-on enregistré des cas de cambriolage dans la maison? Et dans le voisinage?
  • Pourquoi le bien est-il à vendre?
  • Le propriétaire est-il en de bons termes avec les voisins?
  • Quelle est l’ambiance qui prévaut dans le quartier ?
  • Existe t-il à proximité des services essentiels tels que les commerces, écoles, hôpitaux, pharmacie, transports, etc?
  • Comment se comporte le bâtiment lorsqu’il pleut?
  • Les fenêtres et le toit sont-ils étanches à l’eau?
  • Quand le logement sera t-il disponible?
  • Quelle est la superficie exacte du bâtiment? Et celle du terrain?
  • Quel est le montant des taxes municipales?
  • Y a-t-il des futurs projets d’aménagement urbain pour le quartier?
  • Le permis de construire a-t-il été accordé?
  • S’il s’agit d’une location, le locataire peut-il entreprendre des travaux?
  • Combien y a-t-il de locataires dans la maison?
Des réponses qui peinent à venir peuvent révéler l’existence d’un problème. Alors soyez vigilant et prenez des notes au fur et à mesure pour établir un bilan de visite.

Conduite à tenir après la première visite de maison

S’il est possible de décider d’acheter ou de louer un bien juste après une première visite, certaines démarches sont d’abord recommandées.

  • Organiser une seconde visite de maison en compagnie d’un professionnel du bâtiment: rien ne remplacera l’expertise et l’expérience d’un professionnel. Si le logement est ancien, il pourra détecter les vices cachés et donc les travaux à réaliser afin de les chiffrer. Vous pourrez alors en tenir compte pendant la négociation du prix du bien.
  • Organiser des contre-visites: elles se dérouleront à des heures différentes pour vérifier si certains paramètres ne changent pas dans le temps. Par exemple, le quartier apparemment calme en journée peut devenir un vacarme en début de soirée. Ou encore l’éclairage public de nuit peut ne pas être optimal dans le secteur. S’il est possible de venir en temps de pluie, n’hésitez pas afin de vérifier par vous même comment la construction réagit face aux intempéries.
  • Analyser le bien comme s’il était à revendre: si tout de suite vous êtes loin de vous faire cette idée, c’est quand même une façon objective de voir les choses. Cela vous permettra d’être plus exigeant dans vos critères de recherche. Et qui sait, peut-être que dans un futur, vous gagnerez beaucoup si vous en arrivez à revendre le bien.
  • Visiter plusieurs biens: parce que vous avez eu un coup de cœur pour la première maison visitée, vous pensez que continuer est une perte de temps? Avoir des éléments de comparaison dans ce cadre est préférable. En visitant deux ou trois biens au moins, vous pourrez affiner vos critères, les faire évoluer ou même faire des concessions afin de trouver ce qui convient le mieux à votre projet. Par contre, n’en faites pas trop au risque de ne plus savoir où donner de la tête.

En conclusion

Les précautions pour réaliser un bon achat immobilier passe par une visite de maison réussie. Celle-ci ne s’improvise pas mais s’organise méthodiquement car les enjeux sont énormes. Vous ne pouvez pas vous permettre de manquer cette étape cruciale de votre projet de vie. Jouez alors votre partition en vous aidant des conseils prodigués dans cet article. Et si vous avez besoin d’une agence immobilière ou de professionnels du bâtiment pour vous accompagner, contactez-nous.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le !


© 2021 Leader Group Universal S.A.R.L .
Tous droits réservés.
Mentions légales | Politique de cookies | Plan du site