APPELEZ-NOUS : +225 05 85 25 31 21
Open/Close Menu Bâtiments, Travaux Publics, Immobilier, Engins lourds, Informatique, Multimédia
AVEZ-VOUS UN PROJET?
OBTENEZ UN DEVIS GRATUIT »
APPELEZ-NOUS MAINTENANT:
+225 05 85 25 31 21
Travaux de terrassement

En construction, les travaux de terrassement sont incontournables. Si construire est le projet d’une vie, terrasser est l’assurance de ce projet de vie. En effet, le terrassement est un gage de stabilité et de pérennité pour un futur bâtiment ou ouvrage. Il consiste à préparer de façon optimale le terrain qui accueillera l’infrastructure. Et selon les spécificités de ce terrain, le terrassement fait recours à des opérations aussi complexes que variées. Si en général de tels travaux sont confiés à des professionnels des métiers de la construction, il est aussi judicieux d’en connaître les bases pour mieux orienter et mener à bien un projet. Il serait même possible d’entreprendre soit même ces travaux pour un projet individuel. Mais alors comment
définir le terrassement ? En quoi est-il nécessaire ? Comment est-il mené et quels en sont les différents types ? Et à combien reviennent généralement des travaux de terrassement ?

Le terrassement : définition et principe

Qu’est-ce que les travaux de terrassement ?

Imaginez-vous en possession d’un terrain en pente ou dont la surface est irrégulière et sur lequel vous projetez construire ! A moins de vouloir réaliser une œuvre architecturale défiant les lois de la nature, vous devrez d’abord aplanir votre terrain. Et c’est là qu’interviennent les travaux de terrassement.

Le terrassement regroupe les opérations d’aménagement d’un sol dans le but d’y implanter une construction. En d’autres termes, il consiste à préparer un terrain sur lequel on veut construire ou renforcer un ouvrage (bâtiment, route, barrage) ou réaliser un aménagement extérieur (terrasse, jardin, piscine, garage, parking, etc). C’est un point capital du gros œuvre dans les étapes de construction d’une maison.

Le principe du terrassement

Pour faire son travail, le terrassier, muni du matériel approprié tel que les engins de terrassement va façonner le sol en le creusant en des endroits précis et en déplaçant des quantités importantes de terre. C’est en véritable sculpteur de terrain qu’il travaille. Et selon l’aspect du terrain, il peut aussi y amener de la terre en vue de remplir des zones concaves. On dit que les travaux de terrassement consistent à effectuer des déblais et des remblais de terre.

L’exécution des déblais

Travaux de terrassement en déblai
Le déblai consiste à retirer de la terre ou des gravats d’un terrain afin de le niveler ou d’abaisser son niveau. Différentes techniques peuvent être employées pour y arriver selon le type de sol (rocheux, meuble, etc.). Par exemple, c’est lors de travaux de terrassement en déblai qu’une pelle mécanique va creuser une tranchée où seront enfouies plus tard des canalisations.
Après extraction des terres, on les transporte à la décharge ou à la déchetterie. Selon la qualité des terres, on peut effectuer au besoin un tri sur place pour les réutiliser en remblais. Il est parfois aussi possible de monnayer les terres dégagées auprès d’exploitants de fermes, de carrières ou de chantiers.

Le remblai

Terrassement en remblai
Une opération de remblai est un apport de matériaux (terre, sable, gravier, etc.) sur un sol afin de le niveler ou d’élever son niveau. Le remblai peut être ensuite compacté avec un engin de chantier tel que le compacteur. L’objectif de cette manœuvre est de combler toute faille du terrain et d’obtenir une plate-forme de construction stable qui résiste aux mouvements naturels du sol.

La réalisation des déblais et des remblais permet d’amener un terrain naturel avec ses aspérités et défauts à un niveau technique requis par le projet.

En quoi les travaux de terrassement sont-ils importants ?

Un ouvrage de génie civil ou un aménagement extérieur offrant des garanties de sécurité passe d’abord par un terrassement réussi. En effet, les travaux de terrassement permettent de bien asseoir l’ouvrage à construire. Puisque chaque projet de construction possède ses spécifications, il faut adapter le terrain aux exigences du projet. Le terrassement corrige donc les défauts morphologiques du sol afin de le rendre apte à accueillir la construction. Ainsi, celle-ci pourra être stable, solide et résistante, sans faire courir à ses utilisateurs des risques d’inondation, d’affaissement, de glissement de terrain, d’effondrement ou autres déformations dangereuses du sol.

Par ailleurs, c’est grâce aux travaux de terrassement que l’on prépare de façon optimale le terrain aux opérations de raccordement aux différents réseaux (électricité, eau potable, télécommunications, etc.) et d’évacuation des eaux.

En somme, un terrain bien terrassé facilite les travaux de construction et assure la qualité et la pérennité de l’ouvrage à réaliser. Négliger cette étape peut engendrer plus tard de graves dommages exigeant de lourdes et onéreuses réparations.

LGU Afrique, c’est près de deux décennies d’expertise et d’expérience dans la construction et la rénovation.

Dispositions à prendre avant les travaux de terrassement

Afin de maximiser la réussite des travaux de terrassement proprement dits, il convient en amont de prendre certaines mesures.

L’étude géotechnique

Cette étape permet de connaître la composition et la nature du terrain à terrasser. Et grâce aux résultats obtenus, la société de terrassement saura quelles actions mener lors de sa prestation. Par exemple, selon la nature du projet, un sol dense nécessitera moins de travaux de terrassement qu’un sol sédimentaire. De la même façon, le terrassier professionnel ne travaillera pas un sol à dominante argileuse de la même façon qu’un sol calcaire.

Même s’il ne s’agit pas d’une procédure systématiquement obligatoire, l’étude de sol reste fortement conseillée.

Le piquetage du terrain

C’est le géomètre qui intervient à ce stade. Il se charge de mesurer et de matérialiser les limites du terrain à bâtir (ou du tracé s’il s’agit d’une route). Son expertise permet aussi de définir la hauteur et la limite des zones à creuser ou à combler et d’identifier les zones dédiées aux canalisations. En quelque sorte, c’est une opération qui oriente et encadre les travaux de terrassement afin qu’ils respectent les dessins de l’architecte.

Cette étape est particulièrement intéressante car elle permet de délimiter les zones de circulation et de stockage. Compte tenu du flux des ouvriers et des engins de chantier mobilisés, il est crucial de prendre les bonnes mesures de sécurité sur un chantier de terrassement.

Par ailleurs, en marquant les limites officielles d’une terre, le piquetage permet de réaliser un ouvrage qui ne sera pas sujet de litige entre voisins.

Les travaux avant terrassement : dessouchage, démolitions diverses et décapage

Débris à dégager avant terrassement
Dans son état naturel, le terrain à bâtir peut contenir de nombreux éléments impropres à des travaux de construction. Il peut s’agir d’arbres, de roches, d’anciennes infrastructures ou de débris divers qui gêneront les travaux de terrassement.

On dégage donc ces éléments à l’aide d’outils ou d’engins de chantier appropriés (tronçonneuse, pioche, broyeur béton, bulldozer, pelleteuse, camion-benne, etc.). Ensuite on procède au décapage ou décaissement qui consiste à enlever la couche végétale (couche superficielle) de la terre. Cette couche généralement épaisse de 0,2 à 0,4 m et composée de végétaux et de déchets organiques est très instable et donc inapte à recevoir une construction. Une fois enlevée, on peut la stocker en vue d’une réutilisation prochaine ou non pour aménager des espaces verts par exemple.

En outre, la présence d’une eau stagnante ou ruisselante peut compromettre la qualité des fondations. Dans ce cas, on procède à l’évacuation des eaux avant de commencer les travaux de terrassement. La création d’une pente minimale de 5% et la pose de drains d’assainissement sont alors indiquées. D’ailleurs, il est préférable de terrasser en période sèche pour éviter les problèmes d’humidité du sol.

Les différents types de travaux de terrassement

Le terrassement possède un champ d’action très large. D’un projet de construction à un autre, certaines opérations seront nécessaires ou non. Les types de travaux de terrassement couramment rencontrés sur les chantiers sont les suivants.

Les terrassements de surface ou généraux

Dans cette catégorie de terrassement, les travaux réalisés permettent simplement de mettre à niveau une zone à relief. Ce type de terrassement peut servir à réaliser une allée ou un jardin par exemple. On considère aussi parfois le décapage comme un terrassement de surface.

Le terrassement classique ou ordinaire

Terrassement ordinaire ou classique
Lorsqu’il s’agit d’une construction neuve ou d’un aménagement de bâtiment ou d’ouvrage, on fait recours à ce genre de terrassement.

A cet effet, les travaux de terrassement vont concerner les opérations habituelles de déblai et de remblai, mais aussi le creusage des fouilles destinées à recevoir le béton des semelles de fondations.

Les travaux de terrassement par aspiration

Cette forme de terrassement plus récente possède les mêmes fonctions qu’un terrassement ordinaire. Mais en lieu et place des engins classiques (pelleteuse, tractopelle, bouteur…), on utilise une aspiratrice-excavatrice ou camion aspirateur. C’est une technique plus efficace et plus rapide, mais qui peut revenir plus cher.

Les travaux de terrassement en excavation

On se réfère à ce type de terrassement quand il s’agit de préparer le terrain pour la construction d’un ouvrage enterré. Il peut s’agir d’une piscine, d’un bassin, d’une fosse toutes eaux ou d’un local souterrain. L’entreprise de terrassement réalise alors des fouilles de grandes dimensions au-dessous du niveau du sol. Le volume de terre retirée est beaucoup plus important dans ce cas.

Les travaux de terrassement VRD

Les VRD (Voiries et Réseaux Divers) englobent d’une part les travaux de réalisation des voies permettant la libre circulation d’une population. D’autre part, ils concernent les opérations de raccordement des ouvrages ou habitations aux réseaux publics existants (énergie, eau, télécommunications, évacuation des eaux).

Et dans la mise en œuvre des travaux VRD, qu’il s’agisse de construction ou d’aménagement, le terrassement demeure inévitable.

Travaux VRD
En effet, pour construire un ouvrage de génie civil (route, voie ferrée, pont, etc.), il est tout aussi nécessaire de préparer le sol. Le terrassier intervient alors pour réaliser des déblais, des remblais et creuser des fouilles pour les fondations. Aussi, des tranchées sont formées pour l’enfouissement des tuyaux et câbles des réseaux et canalisations.

Par ailleurs, dans le cadre de la construction d’une maison ou d’un immeuble, les travaux de terrassement vont permettre de viabiliser le terrain en le raccordant aux différents réseaux. Ils permettront aussi de réaliser les systèmes d’évacuation des eaux usées et pluviales.

Autres formes de terrassement

Pour les terrains en pente, il existe aussi d’autres types de travaux de terrassement comme l’enrochement et le talutage.
L’enrochement sert à contenir à l’aide de rochers des terres pouvant s’écrouler à proximité d’une habitation ou d’une route. Le talutage part du même principe, sauf qu’au lieu d’utiliser des rochers, on crée aux abords de l’ouvrage une pente de terrain suffisante pour éliminer la poussée des terres surélevées.

Les travaux de terrassement: quels coûts ?

Les facteurs à considérer

Il faut prendre en compte plusieurs éléments pour estimer le coût d’une opération de terrassement.

  • La superficie à terrasser: une surface plus grande impliquera un coût plus élevé.
  • Le relief et la configuration du terrain: une forte différence de niveaux du terrain nécessitera plus de travail.
  • La nature du sol: ce paramètre peut beaucoup agir sur le tarif du terrassement. En effet, il peut conditionner les différentes opérations à effectuer ainsi que le volume des déblais et remblais.
  • Le type de matériel nécessaire: simples outils de creusage et ou gros engins de chantier.
  • L’emplacement du chantier: une zone difficile d’accès fera monter le devis de terrassement. De plus, le terrassier prendra en compte le trajet entreprise-chantier et la distance chantier-décharge pour estimer ses travaux.
  • L’entreprise de construction ou de terrassement choisi: c’est en fonction de son expérience et de ses compétences que le professionnel établira sa facture. Pour ce faire, il tiendra compte de tout ce qui précède, mais aussi de la main d’œuvre nécessaire.

Prix des travaux de terrassement en 2022

Généralement, les travaux de terrassement se chiffrent au m³. Mais il n’est pas rare d’avoir des devis de terrassement au m², à l’heure ou à la journée.

Les prix moyens HT qui vont suivre sont donnés à titre indicatif. En effet, il serait difficile d’avancer des montants exacts à attribuer à des travaux de terrassement. Les chiffres peuvent varier d’une région à une autre. Afin d’avoir une idée précise du coût de vos travaux, il faut faire une demande de devis professionnel.

  • Terrassement complet (déblai, remblai, évacuation des terres): 15 000 à 30 000 F CFA par m³.
    Vous pouvez vous retrouver à un coût journalier de 300 000 à 600 000 F CFA.
  • Terrassement par déblai: 5000 à 12 000 F CFA par m³.
  • Remblayage: 4000 à 10 000 F CFA par m³.
  • Évacuation de terre et gravats: 3000 à 8000 F CFA par m³. La facture peut rapidement monter s’il s’agit d’évacuation de déchets.
  • Creusage mécanique de fouille en rigole: 2500 à 6000 F CFA par par m³.
  • Creusage de tranchée étroite: 1500 F CFA par par mètre linéaire.

Pour un terrassement manuel, les tarifs grimperont à cause du nombre d’heures de travail et d’ouvriers qui augmente.

N’oubliez pas que des travaux préparatoires (démolition, décapage, drainage des eaux, etc.) peuvent être nécessaires avant d’entamer le terrassement. Dans ce cas, l’addition ne sera certes plus la même. Une opération de décapage mécanique peut coûter 1500 F CFA par m² tandis qu’une démolition d’envergure peut facilement être chiffrée à 50 000 F CFA le mètre carré.

Et si vous prévoyez réaliser vous-même vos travaux de terrassement, votre budget doit surtout considérer le coût de la location d’engins de chantier. C’est un point non négligeable car il faut compter entre 150 000 et 300 000 F CFA par jour pour louer une mini-pelle de moins de 5 tonnes ou un tractopelle par exemple.

Que retenir des travaux de terrassement ?

L’un des premiers facteurs de longévité et de stabilité d’un ouvrage à construire est le terrassement. Il offre des bases solides à la construction et facilite les autres travaux. Et selon le sol à travailler, il peut nécessiter de nombreuses opérations pointues telles que le déblai et le remblai. L’utilisation de différents engins de chantier peut aussi être requise. C’est donc une rubrique qui peut peser lourd dans le budget d’un projet de construction.

Pour une construction ou une rénovation de maison individuelle, on peut choisir d’entreprendre soi-même les travaux de terrassement. Toutefois, il est toujours préférable de faire appel à une entreprise de terrassement vu la complexité des tâches à accomplir. Cette solution vous garantira des travaux exécutés dans les normes professionnelles. Et vous y gagnerez en temps, en argent et en sécurité.

Vous envisagez des travaux de terrassement à Abidjan, Côte d’ivoire ? Ou dans la région Afrique de l’Ouest ?

Vous avez aimé cet article sur les Travaux de terrassement ? Partagez-le !


© 2022 Leader Group Universal S.A.R.L .
Tous droits réservés.
Mentions légales | Politique de cookies | Plan du site